« Sourires Des Anges » a rencontré le 18 Mai Patrick Jeantet PDG SNCF RESEAU

SDA Membre du conseil d’administration de la Fenvac (Fédération Nationale des Victimes d’Attentats et d’Accidents Collectifs)

Patrick jeantet

Une délégation de l’association Sourires Des Anges a rencontré le PDG SNCF Reseau Patrick Jeantet. A l’issus de cette rencontre, un certain nombre de points clés cités ci-dessous ont été abordés. Mr Jeantet a  pu également réaffirmer ses engagements sécuritaires sur chacun des projets et a demandé expressément à l’association de poursuivre le travail commencé depuis 2014

Ordre du jour de la rencontre 

1) L’arrivée des détecteurs de masse inerte pour quand ?  et où ?

Nous avançons l’argument financier en expliquant que la réalisation d’un pont route correspond à la mise en place d’environ 13 détecteurs de masse inerte, mais également d’un temps de mise en place beaucoup plus rapide. 
Le président Jeantet  nous explique que les tests en cours sur les détecteurs expérimentales depuis 1 an ne sont pas satisfaisant pour être mis en production. 
Le projet reste une vraie priorité pour le président Jeantet et ses équipes, c’est pourquoi un nouveau type de détecteur déjà testé dans d’autres pays sera également mis en test en France pour une mise en production plus rapide.

Article du journal le Parisien

http://m.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/des-detecteurs-d-obstacles-deployes-aux-passages-a-niveau-02-06-2017-7011714.php#xtor=AD-1481423554

2) Pour une prise de conscience sécuritaire, 

Pourquoi communiquer avec les medias locaux ? ex : journal le Messager , La chaine « 8 Montblanc »
Objectif : Fort impact au quotidien dans les régions touchées par les accidents (besoin d’expliquer l’avancement des travaux. L’association est une référence).

Comment communiquer en interne SNCF Réseau ?
Objectif : ne pas penser que les accidents ne viennent que des usagers de la route même si les statistiques mettent ce phonème en évidence, cela permettra d’élargir la vision sécuritaire.  

Pourquoi communiquer avec les médias nationaux ?
Objectif : Lancer des campagnes d’informations aux heures de grandes écoutes pour sensibiliser aux règles de franchissement des passages à niveau.

3) Existe-t-il une procédure pour les projets urgents au sein de SNCF Réseau

Exemple : Le passage à niveau de Ville-la-Grand ou la mise en place d’un rideau sous les barrières est nécessaire afin d’éviter le franchissement par les 1500 élèves du collège chaque jour.

Le président nous explique que grâce au dialogue que nous avons depuis 3 ans, ce type d’urgent peu se gérer et demande aux représentants «  sécurité et risques » de Rhône Alpes Auvergne de bien vouloir agir au plus vite.

4) L’association « SDA » demande à Mr Jeantet de mettre en place dans les autres régions de France, une organisation identique à la structure SNCF Réseau Rhône Auvergne Rhône Alpes pilote jusqu’à ce jour. D autres associations dans d’autres régions de France ont besoin de pouvoir établir un vrai dialogue avec SNCF Réseau.

Ce service (environ 5 personnes) visite chaque passage à niveau de la région afin de d’évaluer concrètement le niveau de risque global à la fois ferroviaire et routier.
Une base de données des cas rencontrés et des solutions apportées est demandé à Mr Jeantet par l’association.

Mr Jeantet pour terminer cette entretien d’une heure nous remercie une nouvelle fois, nous dit combien le dialogue de l’association est apprécié au sein de SNCF Réseau et souhaite que ce dialogue se poursuive dans les années à venir. 
 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 12/06/2017