Bilan moral 2014

SDA existe déjà depuis six ans…. tant de chemins parcourus…. Au sein de l’association, il n’y a pas un mois sans qu’il ne se passe quelques choses….

De grands moments ont marqué sa vie :

  • Rassemblement des dons à la suite à l’accident
  • Création du mémorial au château des Allinges
  • Mise en place des cours de Préventions Secours civique niveau 1 (PSC 1) pour les collégiens
  • Organisation de la « Faîtes du Sport »
  • Compréhension de l’accident, puis le procès à Thonon les bains.

« Sourires Des Anges » a su évoluer. La descente aux flambeaux, la Foire de Sciez, le Zumbathon et le concert jazz « Antoine Brouze » ont été nos vitrines pendant cette année 2014. Nous remercions l’ESF d’Avoriaz et le SCAF d’Anthy pour avoir organisé ces événements au profit de l’association.

En 2014, l’association a assuré financièrement les cours de « Prévention et Secours Civiques niveau 1 » du collège de Margencel et de Jean-Jacques Rousseau.

En Mars 2015, le dernier financement de ces cours (3èmes années de Margencel = 120 élèves) sera assuré par l’association. En effet,  SDA est fier d’annoncer que tous les élèves de 4ème du Bas-Chablais seront formés au PSC1 et entièrement financés par le conseil Général de la Haute-Savoie à partir de l’année scolaire 2014-2015. Un grand merci à tous les moniteurs pompiers du Bas-Chablais pour leurs merveilleuses collaborations depuis 2010.

En septembre 2014, SDA a été sollicité pour témoigner en tant que « victimes » au congrès national de la protection civile à Evian. Encore des émotions enfouies qui ressortent spontanément… notre thérapie de groupe continue d’évoluer, et permets aux secouristes de connaître les réactions et les évolutions des enfants et des adultes victimes d’accidents. 

Cette année 2014 fut un tournant pour SDA. Nous aurions pu nous essouffler et disparaître après le procès comme la plupart des associations d’accident collectif…

Mais revenons un peu en arrière :

En 2013, le verdict du tribunal de Thonon-les-Bains laisse plusieurs Jurisprudences.

Grâce à ces faits, SDA est reconnue comme « une référence » par la FENVAC et certaines autorités. Plusieurs membres du bureau sont à l’origine de ce succès.

Malheureusement un des nôtres, Pascal, a disparu avant de voir le résultat final.

Début 2014, un recensement des infrastructures de Passages à Niveau, pouvant être considérés comme dangereux ou difficiles, est lancé. Tout usager « lambda » peut y participer.

En juillet 2014, « Sourires Des Anges », par sa persévérance, voit une ouverture de dialogue avec la direction de RFF et de la SNCF. Une réunion et des promesses sont échangées.

Depuis septembre 2014, SDA se félicite d’être la première association à être acceptée au sein d’un groupe de réflexion sur la sécurité ferroviaire organisé par la SNCF. Quatre réunions par an seront organisées à Paris qui permettront d’échanger nos préoccupations. Les premières  collaborations fin 2014 ont déjà permis l’élaboration d’un projet pilote au passage à niveau de Ville la Grand et la mise en place d’une application nommée « alerte express » qui sera ouverte prochainement au public.

Quelle belle satisfaction pour le bureau, lorsque de bonnes idées proviennent des jeunes…

Depuis le 1er janvier 2015, une étonnante réforme ferroviaire réunifie RFF et SNCF.

Pour simplifier, il y aurait 3 grands secteurs :

  1. SNCF Réseau  (englobe RFF, SNCF Infrastructure et aiguillage)
  2. SNCF Mobilité  (transports, voyageurs, gestion des gare
  3. SNCF              (Direction, RH, sécurité, social etc.... )

    Ces 3 secteurs sont gérés par des EPIC  (Etablissement Public Industriel et Commercial)

En 2015, le bureau SDA décide d’être membre permanent au conseil d’administration de la FENVAC, en réponse à sa précieuse aide.

En conclusion, l’association a encore dans ses effectifs, une croyance sur l’évolution de la sécurité au niveau ferroviaire. Plusieurs déplacements vers Paris seront nécessaires pour de bons résultats. Cette tâche passera par le dialogue et la collaboration avec le personnel de la SNCF, et parfois avec le Conseil Départemental et les communes.

Merci pour votre écoute.

Le président

Date de dernière mise à jour : 03/06/2015